Connaissez-vous OMEISHA, librairie japonaise dédiée au français, qui se trouve à Iidabashi, Tokyo ?

Par inimaginable chance j'ai publié un petit livre en français à mes frais.Moi, un simple salarié retraité, qui n'a jamais fait des études de la langue française.Et c'était M. Yukio Okuyama, le président de la librairie OMEISHA, qui a accepté de vendre mes livres.C'était en 2013 grâce à l'aide d'encouragement d'une des ses employées, Mlle Emi Karaki.

Ma première rencontre avec le français a été un programme de NHK nommé " le français par la joie " quand j'étais collégien si je me souviens bien.J'en ai commencé à apprendre sérieusement juste après avoir acheté les casettes du Cours de français de Linguaphone avec ma première prime de fin d'année.En ce temps-là j'étais complètement autodidacte, alors j'ai su l'existence d'OMEISHA seulement quelques année plus tard.

En octobre dernier (2021) j'ai reçu deux e-mails d'OMEISHA pour me faire savoir que mes livres sont tous vendus, et, pour annoncer son programme de la fermeture d'établissement à la fin d'octobre 2021 et de février 2022.J'en ai lu avec beaucoup d'émotion, étonnement, tristesse, remerciement...
En face de mon ordinateur j'étais en train d'écrire un e-mail pour mettre mon professeur français au courant de fait que mes livres sont tous vendus, qui m'avait consacré énormément de temps pour corriger mon manuscrit de mon livre.Quand, j'ai trouvé par hasard sur Yahoo! France un site présentant OMEISHA aux Français.En lisant ce document j'ai compris, seulement à ce moment-là, la vraie valeur d'OMEISHA.J'en ai attaché au e-mail pour lui et cela lui a beaucoup plu.Il a même mis cet article dans le bulletin de son association avec quelques photos.

Quand M. Tomohiro Okuyama, le père de M. Yukio Okuyama était encore un étudiant, Shintaro Suzuki et d'autres professeurs dans la section de littérature française de l'Université de Tokyo ont l'encouragé à ouvrir une librairie dédiée au français.Homme d'action il a ouvert OMEISHA en 1947 après avoir fait un stage chez Hachette en France ! Ses contributions aux gens qui étudiaient le français et la culture française sont inappréciables dans le temps extrêmement difficile just après la Seconde guerre mondiale.
Qui a servi de parrain à OMEISHA a été Kazuo Watanabe (professeur adjoint à ce moment-là) et sous la direction de qui Kenzaburō Ōe (lauréat du prix Nobel) étudiait la littérature française.

OMEISHA avait deux succursales, une à l'INSTITUT FRANÇAIS TOKYO (fermée le 31 octobre 2021) l'autre à Athénée Français (fermée le 30 octobre 2021) et vend les manuels pour le Lycée français International de Tokyo.OMEISHA est la seule librairie au Japon qui a reçu le certificat du Syndicat national de l'édition de France.En plus, en 2012, M. Yukio Okuyama a été remis les insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par le gouvernement français pour sa contribution inestimable pour la diffusion de la langue française et la culture française.

M. Yukio Okuyama et tous les autres qui travaillent pour OMEISHA, je vous remercie infiniment pour m'avoir fait une expérience incroyable comme un conte de fées...

(le 18 janvier, 2022)

site web d'OMEISHA




OMEISHA siège social





M. Yukio Okuyama, Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres
et Frédéric Mitterrand, Ministre de la Culture et de la Communication (2012)





Mlle Emi Karaki (tenant mon livre) et M. Yukio Okuyama (octobre 2021)